Aidez-nous !
 
-

L'hôpital Espoir

Depuis 18, l'Hôpital Espoir, une entité de la Fondation des Enfants d'Haïti, fournit des soins de santé à la communauté de Delmas.


clinique-externe-3.jpgEdifié dans la commune de Delmas, sur le boulvard Fragneau-Ville, l'hôpital Espoir à déjà 18ans de service à son actif.
Le bâtiment comporte deux niveaux dans son gabarit de béton. Il a résisté au tremblement de terre du 12 janvier 2010. Depuis
sa présenttion sur les fonts baptismaux en 1993, explique le Dr Gousse, cette structure de santé à but non lucratif, une entité de
FEH, à une vocation pédiatrique et obstrétrique. Après le séisme, de nouveaux besoins se sont imposés."On a ajouté d'autres services
pour répondre aux besoins des patients", déclare le médecin.  Orthopédiste et traumatologiste, le Réginal Viala fait partie depuis la grande tragédie
de la section Orthopédie et Traumatologie, un nouveau service à l'hôpital. Il raconte qu'il est arrivé comme volontaire, dans cette structure de santé, le jour du
tremblement de terre qui a fait à peu près 300 000 morts. "Le 12 janvier, je suis venu comme volontaire à l'hôpital pour soigner des blessés. On était débordé. J'ai fait de mon mieux" dit il. Aujourd hui, il est affecté à ce nouveau service auquel sont venues s'ajouter une section de radilogie et une clinique externe pour mieux faire face aux nouveaux défis de santé posés par la commune de Delmas.

Capacité de l'hôpital Espoir



neonatologie-1.jpgL'hôpital Espoir fait partie de la FEH dirigée par une infirmière de carrière, madame Gladys Thomas, une institution humanitaire ayant une capacité de trentre lits d'hosspitalisation. Il dispose de deux salles d'opération, une salle de réveil immédiat, une salle d'accouchement, une salle de néonatologie, une salle d'urgence, une salle de traitement intensif, services de snongraphie, de radiologie et d'urologie, un laboratoire fonctionnant sept jours sur sept et une phramacie.


espace-amenage-pour-les-cas-de-cholera-1.jpgOutre son staff médical, l'hôpital est secondé par des médecins spécilaistes haïtiens qui ne font pas partie du personnel sur place. Des spécialistes étrangers viennent pour des pathologies générales. L'épidémie de cloléra n'a pas laissé insensible le staff dirigeant de cet hôpital. Les patients contaminés par le vibrion cholérique  viennent auss frapper aux portes de l'hôpital.

une-des-chambres-en-pediatrie-1.jpgune-chambre-commune.jpg