Aidez-nous à Aider
les Orphelins en Haïti
   

Séisme - nouvelles 19 .

 

 8 mars : "Nous travaillons sur les reparations, constituons des kits pour des familles avant le parrainage. Il y a toujours plein de malades à l'hôpital. Nous avons une psychologue pour les enfants et les malade et ça aide bien. Nous planifions des activités pour les aider à surmonter le traumatisme.
Entre temps, tout le village est toujours sous les tentes. Il pleut beaucoup et j'espère que d'ici cette semaine nous pourrons retourner à l'intérieur. Les nounous ont peur des répliques, mais depuis 8 jours nous n'en avons pas eu.
L'école recommence le mois prochain...

Gladys"

19 février :  Gladys a été en mesure de partager de la nourriture avec un orphelinat de 50 enfants à Léogâne où tant de ravages ont eu lieu et beaucoup de blessés dans cette communauté. Un autre pasteur a été dans une communauté  de 20 orphelins, et elle a pu partager la nourriture et l'eau avec eux aussi. Elle a fait un programme de distribution de nourriture à plusieurs églises qui, elle le sait, sont dans le besoin aussi.

De Gladys de la Fondation ->
"Voila un mois que je suis revenue en Haïti et ça ne cesse pas de bouger. Je travaille 7/7, 12 h par jour.
Ce qui est drôle c'est que j'ai plein d'energie. Je me promets de prendre un jour de repos la semaine prochaine. Mais il y  a tant à faire. Les réparations sont énormes, deplus en plus au fur et à mesure qu'on les entame. L'hôpital à lui seul a d'importantes réparations à faire. Je vais essayer de te transférer des images.

Merci, de tout coeur Pascal pour tout, et pour ce que vous faites tous en France.

Gladys."

 

4 février : Gladys a réussi à nous joindre. Sa voix nous la montre très fatiguée mais elle tient bon et dit qu'elle remercie toute l'équipe de RencontreAdoption et les membres qui se mobilisent avec une grande énergie pour les aider, elle remercie tous les donateurs qui permettent par leur générosité de soigner les blessés au mieux. Cette aide leur donne à tous là-bas le moral de continuer malgré les difficultés et l'état de la ville qui montre une vision de fin du monde dont il est difficile d'imaginer se sortir.

-Gladys nous dit qu'elle vient de recevoir une nouvelle équipe américaine pour l'aider avec des médicaments. à la Plaine, c'est le bâtiment de l'école qui a été touché, et non pas l'autre, mais les enfants dorment dehors quand même.
Ils ont reçu des tentes.
Mamy Overçy va bien.
L'équipe Medilor a terminé son intervention à l'hôpital Espoir et à l'hôpital français. Ils vont faire un dernier tour demain et reprennent ensuite l'avion. Gladys a été très contente et satisfaite de ce partenariat. Ce fut un réel échange des deux côtés.
Comme d'habitude, les haïtiens étaient adorables, juste besoin de parler... même quand ils étaient franchement TRÈS blessés !

-Nouvelles d'Ariane : elle est contente et soulagée car les enfants sont maintenant à l'abri car ils ont une tente, ils se portent bien et int suffisamment d'eau et de nourriture. Elle est contente de la nouvelle maison mais continue de se démener pour les papiers administratifs et multiplie les allers et retours à l'Ambassade, il est possible que ça prenne plus de temps qu'elle imaginait - mais l'essentiel est que les enfants soient à l'abri.

 

31 janvier : Here’s another update from Gladys Thomas, founder and director of the Foundation for the Children of Haiti, focusing on the relief work at Hope Hospital:

“The situation here remains overwhelming, but we are making a difference for many, and God is in control of it all.  We will be helping people hurt by the earthquake for a very, very long time.

To date we have treated thousands of trauma and medical patients at Hope Hospital.  We have also completed more than than 70 surgical interventions, and we continue to do about 6 surgeries a day.  One of our operating rooms sustained damage in the quake, so six surgeries per day is all we can accommodate until the repairs are completed. 

Our regular staff has been supplemented by volunteer teams: 

A medical team from Germany handles a lot of the coordination at the hospital, and they do most of the surgeries as well. 
We also have a team from France that focuses on ambulatory patients. 
In addition, we have mobile medical teams out on the streets every day.  The Mobile teams see about 150 patients per day. 
As I write [7:50 am on January 31], our OB/GYN staff is delivering a baby, 6 people are out on mobile clinics, we have staff tending to walk-in patients, staff on our wards, and some of our people have been dispatched for the day to other hospitals in Port au Prince. 

We are trying to help wherever we can, but this kind of effort takes a lot of planning to get people where they can do the most good.

God is so good and faithful.  I am holding on. 
 
Please thank all our generous friends who have been praying, donating and supporting the people of Haiti.

God bless you all,

Gladys”

28 janvier :  Des nouvelles nous sont parvenues par Gladys, elle dit qu'à l'hôpital ils doivent réaliser entre trois et cinq interventions par jour et il y a un mouvement constant, l'émotion est insoutenable. Mais le soutien reçu est très encourageant même s'il faut compter de façon serrée les fonds pour aider le maximum de victimes. Il est tenté de ramener les victimes chez elles en province quand elles le veulent. Gladys se déplace aussi bien à la clinique mobile qu'à l'hôpital pour s'assurer que tout va bien pour les enfants. Une équipe en France commence à les aider, médecins, infirmières, logisticiens, etc. et une équipe allemande et une américaine. Cela se passe bien, le matériel continue d'arriver,  c'est encourageant.

Gladys remercie tout le monde pour le soutien moral et l'amitié reçus, elle espère qu'ensemble nous reconstruirons Haïti.

Nouvelles en ligne de Port Au Princeen photos.


26 janvier : 
Le Dr Mario qui se trouve en Haïti et soigne les blessés à l'hôpital Espoir, dit qu'il y a environ 250 000 mort, des bâtiments sont complètement effondrés et n'ont pas encore été dégagés, sans qu'on sache combien de personnes sont restés sous les décombre. Il y a énormément de blessés, on ne saurait dire le nombre qui a été vu jusqu'à maintenant à l'hôpital...

Message d'Arianne transmis par Cathy, Antenne Sud Est de RencontreAdoption :
"Trés chers amis, comment vous remercier pour tout ce que vous faites pour les enfants ensemble avec les autres volontaires, pour cette bonne action pour des petits sans toit.. et bien d'autres choses qui leurs manquent en ces moments si difficiles que traversent le pays.
Avec l'aide de Dieu et de tout le monde qui essaye de m'aider,  j'y arriverai,  merci de tout mon coeur,  je vous embrasse  Arianne"


Haïti janvier 2010   Haïti janvier 2010


23 janvier :
Un appel à une adoptante a permis d'avoir des nouvelles de Jean-Emmanuel, employé à la FEH, il va bien mais ses enfants ont été blessés et sont à l'hôpital, sa maison est détruite. La cuisinière, Dédé, dont la maison est également détruite, irait bien apparemment même si les nouvelles ne sont pas claires.

22 janvier : Gladys a pu écrire un mail où elle dit qu'ils sont débordés mais qu'ils tiennent. Tout est si triste qu'elle ne cesse de pleurer en continuant de travailler à aider les victimes au mieux. Gladys remercie de tout le soutien, elle précise que la banque devrait ouvrir en cette fin de semaine. Elle espère des prières de tous.

Nirva qui travaille à la FEH dit que tous les enfants du village vont bien grâce à Dieu et tous les employés de la Fondation sont vivants mais ils ont tous des parents, des amis qui sont morts. La terre a continué de trembler jusqu'à aujourd'hui, les morts augmentent et on ne sait plus quoi faire. Nirva demande, s'il vous plaît, de toutes les façons, priez pour Haïti.

Rebecca, des US, a eu Gladys au téléphone pendant environ deux minutes mais la communication a été perdue. Le son de la voix de Gladys montre qu'elle est fatiguée. Elle dit qu'elle n'a jamais vu tant de tristesse. Sa maison est toujours debout mais les maisons autour de la sienne sont en ruines.


20 janvier :
Des nouvelles par Gladys :
"Nous allons tous bien après ce fort tremblement de terre.
Nous avons travaillé toute la journée hier dés que nous sommes arrivés de la République Dominicaine après avoir voyagé toute la journée et toute la nuit, à 10 heures nous sommes rentrés à la maison et un gros tremblement de terre nous à réveillé ce matin à 6h.
 Nous avions décidé de dormir dans la maison, même si les maisons sont toutes écroulées autour de la mienne.
Tard hier soir, j'étais au village où les enfants dorment dehors avec les nourrices et 17 autres volontaires des Etats Unis.
 Le désastre est indicible...
 A 16h45 hier après midi, nous avons eu un moment de prières et de remerciements dans la cour de l'hôpital où les gens de la rue sont venus nous rejoindre.
 Nous essayerons de mettre des photos.
En ce moment, nous sommes 7 dans ma maison, nous préparant pour retourner à une dure journée de travail.
 Merci pour vos prières, et pour tout.
 Gladys"

19 Janvier : A la crèche Kay Tou Timoun, les enfants sont sains et saufs ainsi que le personnel et Evens. La crèche n'aurait pas eu de dégât. Il parait qu'Evens arrive à appeler" il appelle au secours ; il n'y a presque plus de vivre et d'eau à la crèche et dans le quartier ; dans la rue les survivants "dorment " auprès des morts. Ils demandent les secours...." les enfants sont dans la cour de la crèche.

Mme Papillon a été rapatriée au Quebec mais elle nous a dit qu'elle compte bien revenir dans trois mois en Haïti pour reconstruire sa maison.
Nous commençons à avoir des nouvelles de quelques parents d'origine de nos enfants"

message de Sandrine D.

17 janvier :
Pour les adoptants FEH qui ont connu et apprécié Emmanuel, il vient d'essayer de m'appeller: son numéro s'est affiché mais a buggué. Un signe de vie, donc !

Vous pourrez lire également des nouvelles de HdE dans la rubriques "courriers"

Voici des nouvelles de la creche KAY PA NOU  donné par la Présidente de GRANDIR EN HAITI :
Enfin des nouvelles des enfants,succintes mais dans l'immédiat, réconfortantes: Tous sont sains et saufs. Les dégâts matériels sont importants. Le gros problème est l'approsionnement en eau et denrées alimentaires, d'autant plus que les banques qui ne sont pas détruites sont fermées: tout le monde est à court de liquidités et pour l'aide alimentaire, c'est la foire d'empoigne, hélas !

MDA a été transféré  à clercine 19 rue 6  : tous en vie.

Foyer de Sion transféré à lds church à Pétionville : ils ont à mangé mais manquent d'eau potable ; 1 maman adoptante sur place se démène pour en trouver.

Téléphone SFR + client neuf box adsl illimité : les appels seraient gratuits  vers Haiti jusqu'au 15/02.

Les portables Haitiens commençant par 37 recommenceraient à capter.

15 Janvier :
La pension Papillon est détruite. Les garçons et Madame Papillon sont vivants, mais Zette est décédée.

Ainsi que sa famille, Marie Paule Duvivier est vivante mais moralement et physiquement c'est plus que difficile d'autant qu'elle est enceinte et proche de son accouchement.

14 janvier :
- Notre correspondante, Marie-Hélène  va bien, elle a été rappratriée la nuit dernière en Martinique et va partir pour la France sans doute demain. Elle nous donnerons des nouvelles plus tard.

- Nouvelles données par Gladys, responsable de la FEH, qui a pu se connecter.
Matériellement, l'hôpital Espoir a subi quelques dégâts, il a été un peu inondé mais peut fonctionner, le Village de la FEH peut aller. Un des murs d'un des bâtiments s'est effondré mais le reste semble bon. Les enfants ont de la nourriture et ils sont effrayés, mais ça va. Il va être tenté d'aller prendre des nouvelles à l'oprhelinat.
On a pu faire des achats d'épicerie, et si il est obtenu assez d'essence pour faire fonctionner les générateurs de courant, les choses vont avancer, enfin pour le moment.
Le directeur médical de l'hôpital est une perle et Gladys dit qu'ils sont organisés pour aider autant de personnes que possible.
Elle apprécie les prières de tous.

13 janvier 2010 :
Aux dernières nouvelles, dans le village de la Fondation des Enfants d'Haïti (le centre d'accueil), les enfants vont bien, mais l'hôpital inondé reçoit de nombreuses victimes et des morts dont des enfants.

Il n'y a pas de dommages au bâtiment et il y a encore de la nourriture. Tout le bureau va bien, et tout le monde aide aux secours des blessés.

D'autres nouvelles sont arrivées ce mercredi, une responsable de la crèche Horizon de l'Espoir nous a en partie rassurés sur le sort des enfants, ils ont été déplacés chez des habitants voisins et ils sont entourés du mieux possible dans les conditions actuelles par deux nourrices. Kathelen Douyon indique qu'il est fortement déconseillé de se rendre près d'eux en Haïti pour le moment.

 

Haïti est blessée encore dans sa chair, c'est un désastre, qu'on prie pour les Haïtiens.

Relais Ayiti copyright
SIRET 485 076 798 000 19
 
Aidez-nous à aider les enfants en Haïti
Fondation des Enfants en Haïti Ceux qui nous soutiennent : Relais Ayiti AssociationHaiti - Ayiti

Merci
de votre aide !
Relais Ayiti Association Humanitaire
.
       
Donnons-nous la main pour aider les orphelins.