Aidez-nous à Aider
les Orphelins en Haïti
   

Cré Haïti vité

Réalisation du projet, le voyage en Haïti

Décembre 2017, les étudiantes en orthophonie racontent leur séjour en Haïti à la Fondation :

« Passion et son projet Cré’Haïti’vité c’est d'abord une rencontre entre 6 étudiantes en orthophonie de Nice. C’est aussi, des mails échangés avec Pascal HENROTIN (de l’association Relais Ayiti** aidant la FEH), Glady THOMAS et Marie-Nicka PETIT FRERE, des réunions pour monter le projet, des ventes diverses de calendriers, de gâteaux, une tombola…. Tout ceci afin de récolter des fonds pour pouvoir partir en Haïti, au sein de la FEH, concrétiser ce projet et amener du matériel.

Le 29 juin est arrivé, c'est le grand départ, nous réalisons à peine la chance que nous avons d'être ici aujourd'hui... Après 10 heures d'avion nous nous approchons petit à petit de l'île haïtienne. Sorties de l'avion, nous rencontrons Marie-Nicka, la psychologue, elle nous accueille chaleureusement. Nous découvrons alors Port-au-Prince, ses rues, sa circulation atypique et sa population locale. Sur le chemin menant à la fondation un silence pesant habite la voiture. La pauvreté et la misère nous ont coupé la voix, nous ne pouvons que regarder et constater.

Cré Haïti vitéNous arrivons au village espoir où nous découvrons notre logement, nous nous organisons afin d'être toutes dans la même pièce. Puis, la rencontre avec les TIMOUNS arrive enfin. Timides au début, nous ne savons pas vraiment comment agir, et eux non plus ! Très vite, au fil des jours nous avons tissé des liens très forts et sincères avec les plus petits mais aussi avec les adolescents. On échange beaucoup avec eux malgré la petite barrière qu’il peut y avoir entre nos deux langues. La communication est de jour en jour plus aisé et nous pouvons parler de leur quotidien et leur décrire un peu le nôtre. Car les Timouns sont curieux et désireux d’apprendre sur le monde, ils nous questionnent beaucoup sur nos vies en France, nos études, nos familles.

Mais, le village espoir ne se résume pas seulement aux enfants, nous faisons aussi la rencontre des Mamies, les nourrices en charge des enfants. Elles nous montrent des recettes de cuisine typiques, nous participons avec elles à la réalisation des plats et les dégustations sont une merveille pour les papilles. Nous faisons aussi la connaissance des garçons, du professeur de sport, Maître Théodad, comme l’appellent les enfants.

Nous y sommes et nous nous plongeons entièrement dans la vie au sein du village espoir. La première semaine nous avons suivi l'organisation du camp d'été organisé par un groupe d'américains. Les activités s'enchaînent dans la joie et la bonne humeur générale. Les semaines suivantes, nous mettons en place des activités stimulant la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher et le goût de nos petits haïtiens. Nous avons organisé des activités comme des jeux de discrimination visuelle, un atelier polaroïd, un loto des odeurs, un loto des touchers à l'aveugle et la distribution de quelques gourmandises… Les matinées sont consacrées à du soutien scolaire, dans la nouvelle école qui a ouvert ses portes à la rentrée de septembre. Pour la plupart des enfants, ce sont les bases qu'il faut revoir (alphabet, lecture, calcul...). Les enfants sont très énergiques et la mise en place de ce temps-là est parfois compliquée... Mais ils sont aussi heureux d'apprendre et conscients que nous sommes là pour eux ! Les après-midis nous mettons en place nos activités basées sur les 5 sens. Nous mêlons activités prévues et improvisation : de football, de corde à sauter, d'osselets, mikados, dessins, etc.

Nous avons eu la chance de partir en excursion 3 fois pendant notre séjour, la première fois grâce aux américains qui étaient présents à la FEH qui nous ont emmenées à Wahoo Bay. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans le village de Croix de Bouquet où les habitants vivent du commerce du fer forgé et où nous avons pu faire quelques emplettes. Certains achats ont été vendus à la faculté de Nice, et nous reverserons les fonds à la FEH. La deuxième fois, nous nous sommes rendues dans la maison de montagne de la fondatrice de la FEH, Gladys Thomas, les paysages étaient encore très différents mais tout aussi beaux. Enfin, nous avons eu l'occasion de visiter le musée national haïtien (MUPANA) qui retrace l'historique de l'île et de son peuple.

...suite :

Cré Haïti vitéLes semaines s'enchaînent, nous sentons petit à petit l'angoisse du départ arriver pour nous, mais aussi pour les enfants qui nous posent des questions. La veille de notre départ, nous organisons un spectacle avec au programme un joyeux melting pot de ce que nous avons fait avec les enfants pendant ces 4 semaines (chant, danse, poésie, mimes...), les enfants sont fiers de présenter ce qu'ils ont appris devant Marie-Nicka. Nous leur avons préparé un goûter avec gâteaux et friandises. Et nous leur distribuons des petits cadeaux, livrets, carnets, bracelets, scoubidous,… Le jour que nous redoutions toutes est arrivé, nous partons le matin après des adieux tristes et douloureux.

Cette aventure haïtienne est gravée en nous à tout jamais. Du partage, du rire, des sourires, de l’entre-aide, de la générosité,… Encore aujourd’hui nous ne réalisons pas ce que nous avons vécu là-bas et c’est avec la gorge serrée et les larmes aux yeux que nous avons écrit ces lignes. C’était tellement fort, tellement beau et tellement humain.

Nous avons fait la connaissance de personnes extraordinaires, nous les remercions du plus profond de notre cœur. Un immense merci à Gladys THOMAS et Marie-Nicka PETIT FRERE, sans qui ce projet n’aurait pas pu exister et sans qui nous n’aurions pas pu vivre autant en Haïti. Nous ne les remercierons jamais assez pour leur patience, leur générosité, leur sourire, leur conseil, leur prévoyance et leur amitié. Ce sont deux grandes femmes qui œuvrent et donnent tout pour que les enfants d’Haïti puissent grandir, s’instruire mais aussi rester dans leur pays afin qu’il puisse se relever.

Cré Haïti vitéNous remercions aussi tout le personnel de la FEH et du Village Espoir pour leur accueil chaleureux, leur bonne humeur, et leur gentillesse. Enfin nous remercions les Timouns pour leurs sourires, leurs rires, leurs chants, le partage, leur complicité, leur amitié et pour tout ce qu’ils nous ont offert, appris et donné.

Ce voyage nous a fait grandir, nous avons reçu bien plus que l’on ne pouvait imaginer. La FEH est une fondation humaine, chaleureuse et grande par ce qu’elle offre et par ce qu’elle inculque.
Qu’une envie maintenant, c’est de pouvoir repartir un jour en Haïti, au sein de la FEH, auprès des Timouns. Alors comme ils disent… « A demain si Dieu veut ! »


** site de l’association Relais Ayiti : http://relaisayiti.com


 

Appel passé en avril 2016

Cré Haïti vité : l'Art dans tous les sens !Appel aux dons pour participer au projet de Cré Haïti vité : l'Art dans tous les sens ! de six étudiantes en orthophonie qui vont passer un mois au sein de la Fondation des Enfants en Haïti.

En suivant ce lien vous avez pu vous impliquer en ajoutant simplement votre don à leur cagnotte  :
  https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-association-passion

MERCI !

Date de dernière mise à jour : 06/12/2016

Relais Ayiti copyright
SIRET 485 076 798 000 19
 
Aidez-nous à aider les enfants en Haïti
Fondation des Enfants en Haïti Ceux qui nous soutiennent : Relais Ayiti AssociationHaiti - Ayiti

Merci
de votre aide !

Merci de vos aides
Relais Ayiti Association Humanitaire
.
       
Donnons-nous la main pour aider les orphelins.